h1

Tel est pris celui qui croyait prendre (vieux proverbe de la lagune)

10 novembre 2008

npa

 

 

Lundi 10 Novembre 1608,

 

 Chère Lucia,

Savez-vous que je me suis mise à désespérer de mon art ces derniers temps ?

Figurez-vous que j’avais reçu une commande spéciale de philtre concernant Olivio Bisiencenisti… qui m’a réservé bien des surprises !

Pour vous expliquer, comme vous le savez certainement, ce dernier a fait exprès de prévoir le lancement des représentations de sa nouvelle troupe, « Nouveaux Pagliaci Anti-sequins », le même jour que la réunion officielle des « Pagliaci di Scena ».

Bisiencenisti entre en scène !

L’effet Bisiencenisti

Inutile de vous rappeler l’animosité qu’Olivio entretient envers ces derniers suite au différend qui lui avait valu d’être exclu de la troupe il y a deux ans.

Partisan de porter l’art théâtral sur les foires et les places publiques afin d’élever la conscience du bas peuple, qu’il estime par ailleurs lésé dans la redistribution des richesses de la Sérénissime, il avait vite été isolé du reste de la troupe qui lui avait reproché non seulement son manque d’ambition (il se cantonnait dans des rôles de valet) mais surtout ses activités incontrôlables de prédicateur (après l’absorption de quelques pintes de bière), que les Pagliaci jugeaient préjudiciables à leurs ambitions politiques.

Il faut dire que les Pagliaci ont toujours brillé par leur goût pour les manœuvres en coulisses : Faire des représentations devant la haute société de Venise (y compris et surtout au Palais des Doges) afin d’obtenir plein d’informations et de soutiens leur permettant de lancer leur prochaine campagne contre le Doge, qu’ils aimeraient remplacer par un des membres de leur troupe (encore faut-il qu’ils sachent exactement lequel). Alors bien sûr les prédications véhémentes d’Olivio ne leurs semblaient pas assez discrètes pour être tolérées…

Pour revenir à mon propos, Giovanni-Lucas Di Melenchoni, m’avait commandé un philtre spécial destiné à lier la langue redoutable d’Olivio Bisiencenisti pour l’empêcher de promouvoir sa troupe le jour même de la réunion des Pagliaci.
J’avais préparé le philtre en question, que je lui avais confié.

Or il s’avère que l’un des composants de ce philtre, la célèbre bave de crapaud, réagit parfois aux gens qui manipulent le philtre (elle agit sur eux à travers la paroi de la fiole), et ce qui ne manqua pas d’arriver arriva :

Giovanni-Lucas de Melenchoni fut pris d’une irrépressible envie de proférer des mots grossiers lors de la réunion des Pagliaci, qu’il quitta en colère après avoir copieusement injurié Solène La Reine en la qualifiant de nigaude, de ribaude, d’espionne des « Mascarade, Ombres, Déguisement Et Mystères » de Francesco Braïni !

Di Melenchoni partiro

La Reine gagne !

Les effets de la bave de crapaud sont si étonnants et imprévisibles que je ne serais d’ailleurs pas étonnée qu’il ait rejoint à l’heure qu’il est la troupe d’Olivio Bisiencenisti !

Mage Melvina Sylva, de son laboratoire de philtres et potions magiques

Publicités

3 commentaires

  1. […] vous ai fait part l’autre jour de l’incident arrivé à Giovanni-Lucas Melenchoni suite à la manipulation de mon philtre à lier les […]


  2. […] Olivio Bisiencenisti et sa troupe “Nouveau Pagliaci Di Scena”, et Giovanni-Luca Melenchoni et son école “Pirouettes pour Gauchers”, voilà […]


  3. […] ! Ces besogneux désertent pour aller écouter les harangues publiques d’Olivio Bisiencenisti et les pièces de sa troupe de “Nouveaux Pagliaci Anti-sequins” […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :