h1

Décret Dogéal du 2 Décembre 1608 dit «Décret du casse-toi, p’tit con !»

2 décembre 2008

decret

MOI, Nicolo Da Ponte, Doge de la Sérénissime Venise jusqu’en 1612, et Doge à vie si les auteurs de ces chroniques respectaient les réalités historiques (ce qui a toujours le don de m’agacer d’ailleurs)

Attendu que :

1) Certains garnements ont jeté des pierres contre les fenêtres du Palais des Doges pendant que j’admirais ma collection de montres

2) Certains garnements ont fait du bruit dans les rues pendant que je me reposais dans mes appartements

3) Certains garnements sont venus mendier pendant que je soupais dans mon jardinet privé

4) Que ces garnements sont certainement issus de la lie du peuple

5) Que ces enfants deviendront un jour des individus de grande taille, me revulsant par conséquent au plus haut point

6) Qu’il vaut mieux prévenir que subir

Décrète :

Article 1

Tout enfant de roturier, quel que soit son âge, aura le choix entre croupir dans les geôles infâmes de la Sérénissime ou d’être enrôlé avec le sourire dans les fabriques de l’Union des Marchands de Poignards.

Article 2

Tout Vénitien se prénommant Dominico Di Villapini et exerçant la profession publique d' »arracheur de masques » devra, quelque soit son âge et sa condition sociale, respecter l’article 1.

Le Doge, Nicolo Da Ponte, en sa grande mansuétude

sarko1

Publicités

7 commentaires

  1. Ma, voilà chi va revoltare dame (non, décidément, Soeur ne lui va pas) Catarina dal Masio !


  2. C’est pas facile d’être Doge, surtout quand on est d’une humeur de dogue.

    Je suis révolté de ne trouver dans cette infâme parodie aucune allusion à Sa Splendide Modestie Signora Carla Bruni, élue (à l’unanimité) Blonde d’Honneur du Royaume de Mongolie, élue (avec une abstention) Membre d’Honneur de l’Académie des Brailleuses Aphones, et Prix Nobel de Sincerité 2008 ! Il faut cesser ce machisme mesquin et reconnaitre sportivement les imenses qualités (intellectuelles et autres) de la Première Dame de la Serenissime !

    De la défférence envers ceux qui nous gouvernent, sinon… votre heure va bientôt sonner, bande de cloches.


  3. Carla Bruni-Da Ponte, Roberto … soyez précis. Voudriez vous être affabulé d’arracheur de noms de mariage, dogéal qui plus est ?

    Mala tempora currunt et l’acqua alta cache bien des misères au fond du Canal …


  4. Ma qué misère, il n’y a pas de misère dans la Serenissime République, à la seule et unique exception de Domenico di Villapini ! Quant à Carla Bruni, ex-Blondi, il n’y a rien à préciser. Je maintiens cette affirmation, quitte à me faire affabuler, empaler, démantibuler et envillapiner devant le Palais des Dogues.


  5. Vous avez du courage, se faire envillapiner, dit-on, est très désagréable.


  6. Contrairement à ce que vous pensez, cher Mastro, l’envillapinage n’a strictement rien à voir avec une quel-con-que activité touchant, de loin ou de près, aux choses du sexe. La morale stricte de notre Serenissime République, interdit que de tels forfaits soient accomplis par les pouvoirs publics. Je vous rappelle que l’Epouse du Doge, Sa Splendide Modestie qui combine avec maestria beauté, intélligence, culture générale et rectitude morale, y veille personnellement.

    L’envillapinage semble, certes, très désagréable, j’en conviens ; mais personne n’a pu nous préciser à quel point, puisque personne n’y a survécu. Cette torture consiste en de longues et douloureuses tractions effectuées sur les cheveux, jambes et bras, ayant pour effet de donner au supplicié l’aspect longiline typiquement Villapinien. Si le supplicié est corriace (c’est déjà arrivé), on le dévillapine en compressant son corps jusqu’à ce qu’il ressemble à celui de Francesco Olandia – ou, plus précisément, à un tonneau.


  7. Si je n’étais pas Sceptique, je me demanderais comment il est possible que des Vénitiens cultivés puissent souffrir à ce point d’acouphènes visuels.

    Heureusement, quelqu’un a dit ou dira qu’on ne voit pas le monde tel qu’il est mais tel que nous sommes. Pour moi il est donc un entrelacs de questions infinies.

    Je laisse les obsessions sexuelles à leur victimes



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :