h1

Commedia politique ou comment tirer à vue de nez

8 décembre 2008

pinocchio

 

  Lundi 8 Décembre 1608,

 

 

 

 

Papounet,

Excuse-moi de ne pas t’avoir écrit plus tôt, mais je suis très occupé depuis que j’ai intégré la troupe des Pagliaci Di Scena, je n’ai pas un moment à moi.

Pour te dire la vérité papa chéri je ne sais pas si je devrais remercier Francesco Braïni d’avoir suggéré à Solène LaReine de me recruter.

Je ne veux pas t’inquiéter mais parfois je me demande si je ne suis pas au fameux Pays des Joujoux, au milieu d’enfants transformés en baudets ! Quel cauchemar !

Ici non plus il n’y a pas de vacances commençant le 1er janvier pour se terminer le 31 décembre ni six mercredi et un dimanche dans la semaine.

Oui, ici on ne chôme pas ! On est d’ailleurs actuellement en tournée exceptionnelle.

La fièvre des ânes se propageant à grande vitesse, tout le monde est mis à contribution pour tirer les charrettes du convoi !

D’ailleurs on s’adonne avec une telle joie à cette activité que c’est à qui chargera le premier sa charrette avec  tous les effets de son voisin. Parfois on s’enthousiasme tellement qu’on fait des courses de charrettes qui finissent par se renverser et tout le monde atterrit dans les choux,  comme aujourd’hui !

Quant à mon nez, il me fait tellement mal à force d’être mis à contribution comme détecteur de faux-jetons !

D’ailleurs grâce à mon don on en a récolté deux beaux sacs, qu’on va fondre tantôt pour fabriquer des médailles pour renforcer l’émulation lors de nos courses de charrettes.

Avec toute cette activité j’ai d’ailleurs la tête qui tourne sans cesse comme une girouette et je souffre de torticolis.

Certes, je ne peux nier que je suis très sollicité et cajolé, mais l’ambiance saine de ton atelier me manque, malgré toute la poussière de bois.

J’aurais bien aimé qu’on me confie le rôle de souffleur pour changer et souffler un peu, mais c’est une activité à haut risque car les tirades des pièces que nous jouons ne cessent d’être modifiées par les acteurs sans avertissement, chacun essayant de modifier son rôle à son avantage.

D’ailleurs j’ai du mal à m’y retrouver dans les amitiés des uns et des autres, l’ami d’un jour devenant curieusement l’ennemi de toujours.

Et puis si je me prends parfois les pieds dans mes ficelles, je sais au moins qu’il y a in fine un bout de bois au bout avec une main directrice alors que les autres membres de la troupe ont souvent des comportements de pantins désorientés en quête d’un metteur en scène de talent.

Pourrais-tu s’il-te-plaît dire à ma bonne Fée que je me passerais bien de la gloire associée à mon nez et que je promets d’être sage si elle accepte de me transformer en vrai petit garçon ?

Je t’embrasse mon petit papa Gepetto.

Ton Pinocchio, du haut de sa charrette

Publicités

3 commentaires

  1. Nous nous permettons d’interrompre ceblog pour vous sensibiliser à une question autrement plus cruciale:

    http://www.mesopinions.com/Pour-le-non-depart-d-Herve-Torche-petition-petitions-c9248887831c8ffadce76873d21421e9.html


  2. Cher Comité de lutte contre le départ du baronne Torchetti, nous ne pouvons que soutenir votre combat.


  3. […] Commedia politique ou comment tirer à vue de nez : Pinocchio la marionette à son papa Gepetto […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :