h1

Le repos forcé du docteur Darcosius

19 décembre 2008

diafoirus__Vendredi 19 Décembre 1608,

__

__

__


Chère Melvina,

Le Doge dans sa grande colère ne vous a pas ménagée hier, nous avons tous entendu parler du terrible sort qu’il vous réserve !

Ne vous inquiétez pas, je sais que vous n’y êtes pour rien dans cette affaire et que Daniele Competito subit probablement les effets secondaires de quelque traitement médicinal qu’il s’essaie à lui-même en sa qualité de membre des Verdicce.

J’en ai d’ailleurs parlé aussitôt à notre Doge, qui a malheureusement entre-temps été pris de ce que je pense être une crise de catatonie suite au surmenage de ces derniers mois.

Je suis donc allé chercher son médecin, le célèbre docteur Darcosius, dans ses appartements.

J’ai traversé une pièce encombrée de livres, de pots à pharmacie avec, dans un coin, une tête de mort dans un bocal, un bout de cerveau dans un autre, un chevalet avec des gravures du corps humain, un écorché grandeur nature, tout ça dans une forte odeur d’éther !

Cela m’a bien sûr rappelé votre atelier de potions et philtres, le charme et la fantaisie en moins, car vous savez bien combien nos docteurs d’université sont austères et vaniteux, crachant leurs tombereaux de termes grecs et latins à tout va !

L’ayant amené auprès de notre Doge Da Ponte, j’ai pu assister au cérémonial minuté de sa visite, dont vous auriez bien ri. J’ai surtout apprécié le moment où il a asséné à notre Doge effrayé son diagnostic et ses mises en garde.

Après l’avoir longuement ausculté, il lui a dit qu’il était reculiule, nervuscule et même un peu caprisant, ce qui témoigne d’une réformite nervico-brouillique, qui n’est autre qu’une altération de la perception et du système nerveux lors d’une crise d’ornières particulièrement aigüe.

Face aux dénégations du Doge, qui hait l’immobilisation, il s’est empressé de le menacer en lui disant que s’il ne prenait pas le traitement d’un an qui lui était prescrit, il finirait dans un état incurable.

Le Doge a fini par accepter de s’immobiliser, mais seulement pour deux jours, et de prendre le traitement en question, au nom incompréhensible.

Il a cependant exigé du docteur qu’il marque lui-même une pause dans sa formation de jeunes apprentis afin qu’il soit entièrement à sa disposition lors de ses déplacements à l’étranger pendant la durée du traitement.

C’est en faisant grise mine que le docteur Darcosius a accepté la demande du Doge, car rien ne lui plaît tant que de terroriser ses apprentis à coups de récitations de pathologies et de remèdes jargonnants.

Il paraît que ça le revigore, lui rappelant ses interminables années d’études.

J’espère seulement que ce « repos » pédagogique forcé d’un an n’aura pas des effets mélancoliques sur ce cher docteur Darcosius !

Auquel cas nous serions bien entendus forcés de lui administrer à son insu un de vos remèdes de sorcellerie. Comme votre fameux philtre pour boute-en-trains contrariés, dont les ingrédients, le mode d’administration et les effets feraient frémir plus d’un homme de science…

Fabio Lauresti, de son bureau au Palais des Doges

Publicités

One comment

  1. Cher Fabio ,

    en tant que Chevalier de notre bon Ordre de Malte , j’ai eu affaire à la médecine du barbaresque de Tripolitaine . Dans les cas de déreliction post-européo-présidentielle , il y a lieu d’administrer un lavement à base de jus de baies de sureau et de savon de Venise . Le remède est efficace surtout en hiver où la complexion des colèriques devient sèche comme peau de chamelle .
    Notre peu aimable Doge qui met de l’ordre en son Palais , verra ainsi ses humeurs apaisées lors de son prochain sermon . Endormir ses sujets , pour l’année calamiteuse qui s’annonce , s’agiter pour les divertir , tel est l’enjeu assigné à cette prise de médecine , chaque soir jusqu’au discours attendu
    sur l’état de Désunion .

    Bien à toi .
    Ton Maître Espion Levantin et serviteur , Federico Gran’Zampano .



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :