h1

La justice est à la mode.

8 janvier 2009

justice___

__Jeudi 8 Janvier 1609,

__

__

__

 

Mon cher Doge,

 

J’aimerais vous remercier pour votre visite de lundi, vos mots fleuris et vos chocolats amers.

FRANCE-CRIME-PAEDOPHILIA-SARKOZY

Les bontés dont votre dogéité me comble me ravissent l’âme.

J’ai réfléchis à l’offre spontanée que vous m’avez faite de mettre mes qualités au service de la divine Justice, en me nommant à la tête de la Giustizia Vecchia, son pendant ici-bas.

Je sais que l’immaculée conception de mon enfant témoigne de la bénédiction des cieux envers mon humble personne et par conséquent envers Venise toute entière, bénie parmi toutes les Nations du monde.

C’est ainsi que je ne peux qu’accepter votre offre et me réjouir par avance de pouvoir incarner charnellement aux yeux des Vénitiens cette femme imposante, aux formes épanouies, portant le glaive et la balance.

Pour ce qui est des yeux bandés, mon intuition, guidée par le doigt de Dieu (aidée aussi par quelques séances efficaces de Question), me permettra de démêler le vrai du faux, de confondre et châtier le coupable et de défendre l’innocent, si rare de nos jours.

Mes dons vous permettront ainsi d’économiser sur le budget de fonctionnement de la Giustizia Vecchia, dont la majorité des juges sont des incapables, perdant leur temps en d’interminables enquêtes, de minutieuses investigations et l’élaboration de tonnes de dossiers qui ne servent à rien, sinon à les engraisser et empêcher la Vérité d’éclater dans toute sa splendeur.

Cette Vérité qui se doit d’être simple et compréhensible pour le commun des mortels, cette âme modeste qui nous est la plus chère, car la plus fervente à notre égard.

Oui, je veux bien incarner charnellement cette divine Justice, car comme vous me l’avez dit à juste titre « la Justice, c’est comme la Sainte Vierge, si elle n’apparaît pas de temps en temps, le doute s’installe ! ».

allegorie-justice

N’ayant pas sous la main notre Sainte Vierge, votre regard s’est donc porté sur moi, bénie parmi toutes les Vénitiennes, auréolée de la lumière divine de la réussite. Comment pourrait-il en être autrement ?

Par contre, je me dois de vous questionner au sujet des effets prévisibles de l’efficacité de mon action : que faire avec tous ces coupables désignés par le doigt de Dieu et soumis à son courroux, dont je serai le ferme bras séculier ?

Avec tout mon respect pour votre action passée et présente dans ce domaine, je crains cependant que nos prisons ne soient pas assez nombreuses pour abriter tous ces condamnés, qui se donnent d’ailleurs un malin plaisir, une fois emprisonnés, à s’entraîner mutuellement dans la déchéance, et à répandre le péché dans Venise leur peine une fois accomplie.

N’auriez-vous pas quelque intérêt à accroître le nombre de vos galères dans votre lutte contre Da Mondialus pour résoudre cette question ? Mieux vaut être prévoyant que de livrer définitivement notre noble République à la dépravation sous toutes ses formes.

 

Je dois vous laisser, je vais d’emblée me procurer quelques petits habits seyants d’apparat pour mon intronisation dans mes nouvelles fonctions, enfin, si vous la confirmez bien sûr.

Votre dévouée,

 

 Radota Tadi, devant sa garde-robe

 

 

 

 dati

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :