h1

Prières à la Dame de Fer et d’Argent

14 janvier 2009

prison__

__ Mercredi 13 Janvier 1609,

__

__

__

Très Noble Dame,

Nous sommes de malheureux pêcheurs qui ne méritent même pas votre attention.

Nous voulons néanmoins vous faire parvenir ces quelques lignes pour vous témoigner notre espoir en votre miséricorde à l’occasion de votre nomination à la tête de la Giustizia Vecchia :

Nous vous saluons, Radota, pleine de Grâce, le Seigneur et le Doge sont avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et le fruit de vos entrailles est béni.

Priez pour nous, pauvres pêcheurs, maintenant que nous sommes en prison et à l’heure lointaine de notre sortie

Chaleureux refuge des pêcheurs, nous avons recours à vous aujourd’hui, nous, les plus misérables de tous, pour alléger nos souffrances à défaut de les supprimer.

Vous ne connaissez naturellement pas toutes les difficultés physiques et morales que nous devons affronter entassés à plusieurs dans nos cages à supplices.

Nous vous recommandons notre âme, spécialement les prisonniers novices, qui sont amenés à suivre de plus près notre bel exemple à force de nous cotoyer dans ces enclos.

Mère bénie, assistez-nous dans nos besoins vitaux quotidiens non assouvis

Mère bénie, ne nous fermez pas les bras, nous poussant ainsi vers l’au-delà, dans lequel certains se précipitent par désespoir .

De grâce, regardez avec bienveillance les malheureux qui implorent votre puissante protection !

Attirez-nous près de votre cœur, pour que nous puissions comprendre avec vous la beauté et la joie qui vous attend, quand le Tout-puissant Doge vous appellera à la cour pour vous constituer témoin de son amour pour la gent humaine.

O Radota, obtenez-nous de pouvoir nous réjouir avec vous en voyant que l’amour de son prochain suscite accueil, écoute adéquate et réponse adaptée.

O Radota, nous remettons notre cause entre vos mains délicates et ornées de milles bagues aussi somptueuses qu’ evanescentes.


datibague

Accueillez nos prières et doléances et – nous vous en conjurons, unis à vous en un seul cœur – présentez-les devant le Doge votre protecteur ici-bas.

Vous pouvez compter sur nous :

Nous ne trahirons plus que par appât du gain, nous le promettons

Nous ne médirons plus que de nos anciens amis, nous le promettons

Nous serons toujours avides de postes et d’honneurs sauf si c’est pour avoir un repas chaud et quelques sequins sonnants et trébuchants.

Nous serons toujours aussi vils et sournois sauf si c’est pour servir la gloire du Doge Da Ponte.

Nous plaçons en vous toutes nos espérances, tout notre Salut. Agréez-nous pour vos serviteurs et recevez-nous sous votre douce protection, ô Mère des miséricordes.

Ervino Morino au nom des Nuevi Carnavalieri

marin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :