h1

Le sacre d’Obamati raconté par LaReine

21 janvier 2009

endofanerror

__

__

__

__

GeorgeTown, à l’Auberge du Yankee, Fun Avenue

Depuis cette auberge très proche des cérémonies, JE vous envoie ce récit.

J’ai l’insigne honneur non seulement d’être la principale inspiratrice de ces festivités, apportant tout MON savoir-faire et accessoirement celui des Pagliaci Di Scena pour l’esprit de leur déroulement, mais aussi d’être l’unique représentante de notre vénérable Sérénissime !

JE vois et suis tout à travers les vitres embuées. Le sens de l’histoire me fait verser de chaudes larmes.

Dès cinq heures du matin dans un froid glacial et purifiant, une longue procession de centaines de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants de tous âges, de toutes les couleurs et de toutes conditions, dans leurs costumes variés et muticolores – ce que Borackio Obamati a appelé le « patchwork du carnaval » – ont convergé vers le Mall pour communier et vivre ce moment historique.

Comme s’ils voulaient s’assurer que tout cela était bien vrai : la tourbe transformée en or, la guérison miraculeuse des écrouelles, l’aura incomparable de leur nouveau Roi du Carnaval, magicien disciple du Grand Turc !!

Et c’est sans compter les milliards d’autres qui, à travers les reportages des gazettes du monde entier (et JE pense en particulier à Marianna Di Venice, qui a l’honneur de publier MON récit de voyage) et le bouche-à-oreille, avaient au même moment les yeux rivés sur cette tribune de bois d’où sera intronisé le nouveau Roi du Carnaval des Nouvelles Colonies, leur bienfaiteur et guérisseur.

La cérémonie d’investiture a eu beaucoup d’allure (normal, J’y suis pour quelque chose !!). Borackio Obamati est sans conteste très inspiré (grâce à MOI) et il se dégageait de cette immense foule, joyeuse et pleine d’espoir, une véritable ferveur quasi-mystique.

Que retenir du discours de Borackio Obamati ?

Vous le lirez bien sûr en entier, mais voici les idées et les citations que JE lui ai inspirées, et que JE compte réutiliser dans une de nos prochaines pièces à Venise :

– Tout d’abord un diagnostic sans concession sur la disparition des sequins et sur la violence engendrées par les attaques de Da Mondialus, qui sont « aussi la conséquence de la cupidité et de l’irresponsabilité des gouvernants de l’Ancien Monde (et toc pour notre Doge !!), mais aussi de notre échec collectif à dégager à temps mon prédécesseur »

– Les Nouvelles Colonies sont une nation d’immigrants « qui ont pris des risques » – des hommes et des femmes anonymes -, « qui ont souffert de la morsure du fouet et de l’arbitraire ».

Liberté, Sororité, Fraternité (MON slogan à moi !!!) sont les grandes valeurs auxquelles Borackio Obamati a fait ensuite référence pour mobiliser les énergies du peuple.

– Le carnaval fait que chaque citoyen, par son action joviale et responsable dans le choix de son déguisement, doit accompagner la prise de responsabilité du Roi du Carnaval.

– Il y aura une transparence absolue de tous les systèmes d’aides à la confection et l’achat de costumes, de masques et colifichets, notamment ceux importés de Venise (et toc pour Francesco Braïni !!).

– « Cette crise nous rappelle que sans surveillance le financement du carnaval peut devenir incontrôlable, et qu’une nation ne peut prospérer longtemps si elle ne favorise que les plus nantis pour son organisation et la jouissance des festivités. » Il faut donner à chacun l’occasion de réussir sa participation au carnaval. Ce n’est pas de la charité.

– La sécurité du Carnaval ne doit pas être assurée aux dépens des libertés.

– « Nous sommes réunis car nous avons préféré l’espoir à la peur suscitée par mon prédécesseur, le sinistre Nain grimaçant, et le pirate Da Mondialus. »

– Les Nouvelles Colonies ont vocation à dialoguer avec le monde entier.

C’est parce que nous avons connu des périodes sans carnaval que nous sommes conscients de la nécessité de dialoguer et collaborer avec nos anciens concurrents, de nous inspirer de leur savoir-faire et de partager le nôtre avec eux. Après toutes les Nations organisatrices de carnaval font partie d’une seule et même famille.

– « Le monde des festivités a changé et nous devons évoluer avec lui. » Mais nous devons le faire, a-t-il ajouté, « avec nos valeurs festives de toujours ».

– « Ce qui nous est demandé maintenant, c’est une nouvelle ère de responsabilité gagnante-gagnante » (« the new area of win-win responsability », JE suis si fière de MON slogan !!!!).

– « C’est le prix, et la promesse, de l’allégresse (…) C’est la raison pour laquelle un homme dont le père, il y a moins de 60 ans, n’aurait peut-être pas pu participer aux festivités à cause de la suspicion envers les magiciens disciples du Grand Turc, peut maintenant se tenir devant vous pour prêter le serment le plus sacré en tant que Roi du Carnaval. »

Ce discours a duré vingt longues minutes. La foule était saisie par ces paroles, par cet appel constant à chacun pour qu’il se mette en branle de mouvement, par la force du symbole inspiré et la volonté de s’amuser dans un esprit de gagnitude collective.

Des centaines de personnes se sont ensuite déplacées paisiblement du Mall vers Fun Avenue pour assister au défilé de carnaval qui montrait si bien la diversité des Nouvelles Colonies.

Quant à son prédécesseur, le Nain grimaçant, tout à l’heure, nous sommes passés devant une maison sur laquelle est inscrit en grandes lettres : « 20 janvier 1609 : la fin d’une gravissime erreur ». »

Petite touche feminine (JE suis en effet avant tout une délicieuse femme), pour terminer ce divin récit :

JE n’ai pas trop aimé le déguisement de l’épouse de Borackio Obamati, pas assez orientalisant à MON goût !

Solène LaReine, Marianna Di Venice du 21 janvier 1609

segolene

Publicités

One comment

  1. […]  Roi carnavalier injustement préféré au maître des eaux oublié […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :