h1

Affectueusement vôtre

3 février 2009

mascalus__Mardi 3 Février 1609,

__

__

__

__

__

_

Mon bon Giacomo,

Je tenais à vous remercier de votre accueil plus qu’affectueux lors de ma visite dans l’hospice cossu où vous vous êtes retiré.

chibay

Quel plaisir non dissimulé ai-je eu à vous donner une affectueuse accolade et en quels mots affectueux vous avez répondu à mon affectueuse embrassade !

Je vous l’accorde, nous n’avons pas été toujours en très bon termes et nous avons par le passé eu l’un envers l’autre des propos peu affectueux.

Mais j’ai eu l’honneur de vous servir de la manière la plus loyale et la plus affectueuse possible lors de votre premier mandat de Doge, en me chargeant de l’éducation de vos affectueux sujets et puis, que diable, comme vous le savez, les grandes pensées viennent du cœur, et les grandes affections viennent de la raison… sur le tard !

Alors oublions ces quelques rancœurs et travaillons ensemble en toute affection afin d’éviter que votre successeur le funeste Doge Da Ponte ne fasse davantage souffler sur Venise le vent mauvais de la privation de liberté et de l’esprit de cour, dont nous connaissons si bien les travers.

Souvenez-vous que votre ingrat successeur, vous a traité, sans nulle affection, de Doge fainéant et d’aïeul immobile ! Alors que moi je n’ai eu de cesse depuis votre retrait de la vie publique de vous regretter et de vanter publiquement vos mérites.

FRANCE-AUBRAC/

Dans 87 ans, un Français de génie écrira une maxime que j’aimerais que vous et moi fassions nôtre afin de lutter contre ce Doge insultant : « Comme nous nous affectionnons de plus en plus aux personnes à qui nous faisons du bien, de même nous haïssons violemment ceux que nous avons beaucoup offensés ».

Alors cher Giacomo unissons nos efforts pour faire que ce Doge qui visiblement, ne nous porte aucune affection et se comporte en ennemi, comprenne à qui il a affaire car, comme me l’a soufflé mon ami Gianfranco Canio, « Les ennemis de nos ennemis sont nos amis… jusqu’à la disparition de l’ennemi ». Alors soyons amis !

Il est vrai par ailleurs, qu’en ce moment je sors beaucoup de ma fabrique de masques, cherchant l’affection autour de moi, et, comme le nombre de mes amis ne peut qu’aller en grandissant, il est définitivement temps pour vous de devenir mon affectueux ami.

Pour  vous montrer combien mon affection est grande, j’ai été grandement soulagé de voir que la morsure que vous a infligé votre chien, Sumo, d’ordinaire pourtant si affectueux, ne vous a pas laissé de trop graves séquelles.  Mais c’est vrai que vous avez la peau dure !

bichon_maltais

Affectueusement vôtre,

Francesco Braïni, affectueux au possible

baysalue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :