Posts Tagged ‘Da Mondialus’

h1

Décret Dogéal du 1er Avril 1609 dit «Décret des sequins désempochés»

1 avril 2009

decret

MOI, Nicolo Da Ponte, Doge de la Sérénissime Venise jusqu’en 1612, et Doge à vie si les auteurs de ces chroniques respectaient les réalités historiques (ce qui a toujours le don de m’agacer d’ailleurs)

Attendu que :

1) En ce moment le peuple dans sa pénible ingratitude envers moi, gronde et me réclame des actes forts

 2)   Mon devin personnel me prédit les pires tourments si je ne réagis pas à la dérive coupable des notables vénitiens

3)    Pour préserver mon train de vie princier et ma cassette personnelle, je dois renflouer les caisses de la Sérénissime par d’autres moyens

4)    Les propos et écrits de certains chefs de guilde m’insupportent de plus en plus

Décrète :

Article 1

Tout commerçant, artisan, banquier ou autre entrepreneur qui:

  se servirait allègrement dans la caisse de son établissement

   recevrait des sommes supérieures au traitement de son doge bien aimé

    porterait des montres de valeur avant d’avoir atteint l’âge de 50 ans

    profiterait des attaques de Da Mondialus pour déplacer son établissement en dehors de la cité de Venise

     (pendant qu’on y est) dirait du mal du doge

Sera condamné à verser au trésor vénitien les sommes incriminées et se verra infliger (au choix) : une peine d’enfermement avec les Nuovi Carnavalieri, une séance de lapidation à coups de chaussures, une sortie en mer avec l’équipage du redoutable  Da mondialus, un stage de découverte de la fraternelle accolade, un dîner mondain avec Saint Bernard Pie-Paul , ou une tournée avec les Pagliaci Di Scena au grand complet cette dernière punition étant,  je le reconnais, au-delà du supportable).

Article 2

Tout Vénitien se prénommant Francesco Braïni et exerçant la profession de fabricant de masques se verra appliquer l’article 1 sans limitation de durée.

 Le Doge, Nicolo Da Ponte en sa grande sévérité

sarkozy

Publicités
h1

Crise qui peut !

28 mars 2009

portebillet ..

Dans le porte-billets du Doge, du 23 au 27 Mars 1609

.

Noble Doge,

Le ciel et le peuple de Venise grondent.

Ce matin, lors d’un déplacement en gondole, j’ai entendu le gondolier pester contre son chef qui veut réduire son parc de gondoles, et par là même, le nombre de gondoliers, pour faire face aux désastreuses attaques du pirate Da Mondialus.

Ce fait étant déjà fort dramatique pour ces malheureux gondoliers (qui avaient été parmi vos plus fervents soutiens lors des dernières élections dogéales),  j’ai été stupéfait d’apprendre par un de mes espions que ce même chef venait de se mettre (hélas, guère discrètement) dans la poche un magot de plusieurs milliers de sequins !

C’est proprement intolérable, et je réclame justice pour ces pauvres gondoliers spoliés: que ce malandrin rende les sequins avant que cela ne provoque trop de remous !

Pour qu’aucun commerçant ou artisan ne soit tenté d’en faire autant en cette période trouble, je suggère humblement et respectueusement à votre majesté céleste de publier un décret dogéal bien senti !

Votre dévoué, Sabieri Bertranibertrand

__

__

.


.

.

Lundi 23 Mars 1609,

Nicolo,

Bon euh c’est ben beau de penser à l’élection dogéale de 1612 mais et 1617 alors ?

Tu le sais comme moi, les Vénitiens sont des éternels râleurs. Ils médisent contre toi à tous les coins de la Cité et ils risquent de ne pas te laisser gouverner tranquillement.

Et moi alors ? As-tu un instant pensé à moi, à mon heure tant attendue en 1617, hein ?

Alors j’te suggère un peu moins d’esbroufe et plus de solutions pour ces chers vénitiens qui m’éliront dans 8 ans !

Ton pote, Gianno Copi jean-françois cope

__

__

.

.

.

Mardi 24 Mars 1609,

Divin Doge,

Voici quelques centuries que j’ai rédigées ce matin afin de vous alerter des divinations alarmantes que je fais en ce moment :

Centurie XXX

Au temps où sequins perdus par millions se compteront, des inconscients les poches de sequins injustement détournés déborderont. Peuple des eaux écoeuré, Prince invoquera pour voleurs en tuniques dorées punir.

Centurie XXXI

Faste incontrôlable du Maître des eaux, les yeux des sans richesses écorchera.

Saine colère grandira, et le 1er du mois du muguet grondera.

Divin devin pour sa bonne oeuvre maints honneurs recevra.

Nostramincus, devin officieux de sa dogéité

Alain Minc

__

__

.

.

.

Mercredi 25 Mars 1609,

Mon pt’it Nicolo

En tant que Vicomtesse du plus haut rang qui soit et responsable du

M ouvement E thique D es E légants F abricants, l’agacement me guette.

Je suis en effet plus qu’outrée que mes chers fabricants soient traités de voleurs, d’autistes, d’égoïstes et d’inconscients à cause de certains énergumènes peu discrets qui ne respectent pas notre implacable code éthique !

J’attends donc de vous que vous ôtiez ce masque de défenseur des va-nu-pieds pour défendre mes ouailles et pour revenir à votre nature « clong-clong », qui est, comme vous semblez l’avoir oublié, votre seule et vraie nature !

Lisez-moi, écoutez-moi, et que tous les Vénitiens me lisent et m’écoutent à travers vous et voient la sincérité de mon agacement.

Vicomtesse Laura Parisiana, révoltée.Laurence Parisot

__

_

.

.

.

Jeudi  26 Mars 1609,

Doge Da Ponte

Attention ! je vous aurais alerté maintes et maintes fois !

Les Vénitiens n’en peuvent plus ! Vous vous comportez en dogyran, croisement entre un doge et un tyran et cela, moi Francesco Braïni je ne le tolèrerai pas et je vous combattrai , dusse-je envoyer devant vous mes armées de porteurs de masques orangés !

D’aucuns disent publiquement que je suis un démagogue , encore des sbires payés par vous !

D’autres disent que je me comporte moi aussi en dogyran au sein de ma guilde. Moi ? Balivernes !

Ma guilde est libre et ouverte à tous vents, permettant à ceux de mes marchands de masques qui ne sont pas d’accord avec moi d’aller librement voir ailleurs si j’y suis et de recevoir en prime une fraternelle accolade de Francesco Sabieri di Penalti, notre « Conciliateur Corporel en Chef » !

Tout ceci n’est que diversion pour m’empêcher de vous succéder au Palais des doges, comme le fait de m’avoir mis dans les pattes ce petit gnome de Bisiencenisti !

Mais je vous assure que vous n’y arriverez pas, car mon destin…. c’est d’être doge !

Francesco Braïni, futur doge

Bayrou

__

__

.

.

.

Vendredi 27 Mars 1609,

Votre Altesse,

Des colonies où votre bienveillance m’a permis d’obtenir l’honorable charge de grand Argentier de la Pangée, vous me voyez surpris par ce que j’entends malgré moi sur la situation à Venise (car en aucun cas je ne voudrais me mêler de vos affaires).

Par quelle conjoncture est-on arrivé à considérer que des banquiers, que j’ai (mais je ne suis pas le seul vous en conviendrez) toujours considéré comme des exemples de vertu pour les bienfaits qu’ils prodiguent autour d’eux, soient associés aux méfaits de Da Mondialus et à la disparition des sequins ?

Vous êtes d’accord avec moi qu’il faut justifier la recherche rationnelle et systématique du profit par l’exercice d’une saine profession.  Et celle de banquier était noble et utile jusqu’à présent.

J’ajoute que, outre la quête effrénée des richesses, qui n’est, hélas !,  guère un fait nouveau pour l’humanité, et que j’ai toujours dénoncé vigoureusement lors de mes parties de plaisir avec mes amis banquiers, c’est vraiment la malencontreuse accumulation de ces richesses en période d’attaques de Da Mondialus qui les a perdu  et je tombe des nues en apprenant combien leur attitude est peu civique.

Ils ont donc bien changé ces fourbes et je me rallie désormais à leurs détracteurs !

Dominico Strausskani, Grand Argentier par la grâce du doge

strauss-kahn

__

__

__

__

__

__

__

h1

Les prophéties de Nostramincus

23 mars 2009

nostradamus2Lundi 23 Mars 1608,


Ma chère Lucia,


Venise se réveille enfin de sa torpeur hivernale et c’est avec grand plaisir que j’ai pu constater aujourd’hui que ses anges et dragons de pierre reprenaient petit à petit vie sous les rayons du soleil printanier.


Quant au lion ailé de Saint Marc, je ne serais pas surpris qu’il se mette lui aussi à rugir d’aise en cette douce saison !


Que tout cela contraste avec l’ambiance qui règne au palais des Doges !


Notre Doge, Nicolo Da Ponte, n’a en effet pas trouvé d’autre moyen de se mettre (enfin) au diapason de son peuple que de devenir aussi maussade que lui !
Il s’est mis récemment à faire des cauchemars la nuit et même durant sa courte sieste quotidienne de cinq minutes.

Figurez-vous qu’il rêve que le peuple de Venise lui coupe la tête, ainsi qu’à Carlita Brunesca, et qu’on les fait valser élégamment en rythme au bout de piques, son épouse continuant malgré tout à pousser la chansonnette !
Il a fait venir exprès de Paris le célèbre devin nécromancien
Nostramincus pour essayer de comprendre la signification de tout cela et de conjurer le mauvais sort.

minc_alain1

Etrange personnage que ce Nostramincus.

Il a demandé à s’isoler, avec quelques sacs bien remplis de sequins (il prétend que leur son le met en transe) dans la Salle du Miroir aux Alouettes, d’où nous sont parvenues, quelques jours plus tard d’une voix venue de l’au-delà, ses prophéties dont voici quelques extraits :


Centurie I

Grondement populiste de la lagune montera, rancœur des aigris à lame de fond ressemblera, et d’iniquité soudaine Cité de l’eau frappée se sentira.

Centurie III

1609 dans les eaux lacustres en 1789 se réfléchira, et Da Mondialus ricanera.

Centurie VI

Epouse d’un Grand Roi Fainéant honorée et émue sera, et par sa collecte de piécettes jaunes jacqueries contiendra.


Centurie IX

Dangereux populiste derrière armée de masques émergera, et du maître de la Cité de l’eau l’ennemi se fera.

A tous vents, sa parole flèches dans oreilles sifflantes du prince lancera.


Vert rameau d’Olivier
pour un moment gauches moucherons chassera, mais piège trop subtil lentement se retournera.


Centurie XX

Montagne de sequins dilapidés la perte apportera, petit tas de sequins distribués les ventres trompera.

Quand peuple de l’eau plus d’argent dans ses bourses aura, le temps des peines et des paroles vaines viendra.

Centurie XXII

Prince bien trop hautain quand son peuple fulminera, un grand prophète près de lui pour ses centuries appellera. Par ses grandes œuvres de divination ses poches gonflera et les têtes à collerettes grandement se paiera.

Qu’en pensez-vous, chère amie ?

Fabio Lauresti

fabio-lauresti